nom masculin Cale en forme de V, utilisée lors du traçage et du contrôle d'une pièce cylindrique.

I.
⇒VÉ1, interj.
[Exclam. mérid. destinée à attirer l'attention de l'interlocuteur] Le mot revenait dans toutes ses phrases avec quelques autres vocables parasites « hé, qué, té, zou, vé vaî, allons... » (A. DAUDET, Tartarin Alpes, 1885, p. 13).
Prononc. et Orth.:[ve]. Homon. et homogr. 2. Étymol. et Hist. 1885 supra. Interj. prov. signifiant « vois », impér. 2e pers. du sing. de veire « voir » (MISTRAL), lat. videre (voir); cf. l'a. fr. veiz servant à désigner, à montrer ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 2979), et l'a. prov. ve « voici, voilà » (LEVY Prov.).
II.
⇒VÉ2, subst. masc.
MÉCAN. INDUSTR. Parallélépipède en fonte ou en acier, comportant sur une de ses faces ou sur trois d'entre elles, une entaille en forme de V, dans laquelle on pose une pièce cylindrique pour effectuer un traçage ou un contrôle. Les vés de traçage sont toujours employés par couples (QUILLET 1965).
Prononc. et Orth.:[ve]. Homon. et homogr. 1. Étymol. et Hist. 1895 mécan. (GUÉRIN Suppl.). De la prononc. de la lettre V étant donnée la forme de la cale de traçage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.